Happy Nïne

Magazine

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le pouvoir des plantes et des thérapies naturelles. Des articles et des conseils pour chasser stress et petits maux naturellement.

Ménopause, sereine et naturelle

neoko

A l’aube de nos  50 ans, la ménopause est toujours un grand remue-ménage pour le corps et l’esprit. En plus d’inconforts physiques comme les emblématiques bouffées de chaleur, ce bouleversement hormonal est d’autant plus difficile à vivre qu’il peut générer des modifications de l’humeur allant de l’irritabilité à la déprime en passant par une grande lassitude, voire une baisse de la libido. Avec une bonne hygiène de vie et le soutien des plantes cette étape peut tout à fait se franchir en douceur lors de cette transformation physiologique.

La ménopause intervient généralement vers 50 ans. Deux ou trois ans avant, une étape d’instabilité hormonale la précède (préménopause) et se manifeste par divers troubles proches du syndrome prémenstruel (rétention d’eau, tensions mammaires, troubles veineux, urinaires, fatigue, agitation, irritabilité…) ainsi que des règles irrégulières. En cause ? La baisse de la progestérone. Cette hormone, produite par les ovaires en deuxième partie de cycle, est chargée d’entretenir et préparer l’utérus à la grossesse. Diurétique et relaxante, elle contrebalance l’action des œstrogènes. Chargés du fonctionnement des organes génitaux et de l’ovulation, ces derniers sont en effet aussi responsables de la rétention d’eau et de l’excitabilité. Alors que la progestérone commence à baisser, le duo œstrogènes-progestérone est déséquilibré, ce qui crée un climat de hyperoestrogénie relative (trop d’œstrogènes, pas assez de progestérone), responsable des inconforts physiques et psychologiques. Après cette période de baisse de progestérone survient la chute des œstrogènes, ce qui entraîne bouffées de chaleur, sueurs nocturnes et sécheresse vaginale.

La ménopause est effective après l’arrêt des règles depuis douze mois. Pour les femmes sous pilule (ce qui n’est pas recommandé après 45 ans), elle est masquée, et seul un bilan hormonal la décèlera. Il arrive également qu’elle soit précoce, avec des premiers symptômes vers 42-43 ans, puis un arrêt des règles vers 45-46 ans, ce qui peut être un héritage familial ou la conséquence d’un gros stress.



Nos conseils apaisants : Préménopause

La cure phyto

Dès que les règles deviennent irrégulières, vers 47 ans, les plantes à action progestative compensent la baisse de progestérone. Les plantes progestatives telles que l’alchémille (Alchemilla vulgaris), l’achillée millefeuille (Achillea millefolium) ( la tisane herboristerie sur notre eshop). Faciles d’utilisation et sans contre-indications majeures, elles se prennent en tisane (deux ou trois tasses par jour). Les bienfaits s’observent après deux ou trois cycles, et il est préférable de demander un avis médical sur la durée.

La dose s’adapte en fonction des symptômes et du poids de la patiente. moins brutale, et la transition se fait en douceur, selon des témoignages. Je recommande en outre une alimentation riche en oméga-3 et en magnésium.

 

Nos conseils apaisants : Sécheresse vaginale

La cure phyto

À l’arrêt des sécrétions d’œstrogènes, les muqueuses vaginales s’assèchent. Sans soins, cela peut entraîner une atrophie des muqueuses, une altération de la flore et des infections vaginales et urinaires, voire des troubles de la continence. « Dès que les règles s’arrêtent, il est conseillé  de masser quotidiennement le vagin et la vulve avec une huile de millepertuis, nourrissante, cicatrisante et antibactérienne ( en boutique Plantes & Ter’happy Paris).

 

Nos conseils apaisants : Bouffées de chaleur

La cure phyto

Après la baisse de progestérone, la production d’œstrogènes chute à son tour, entraînant les bouffées de chaleur. Aux plantes progestatives s’ajoutent alors des plantes phyto-oestrogènes, comme la sauge (Salvia sclarea de préférence). Grande amie de la femme, elle a un effet anti transpirant connu, limite la sécheresse de la peau et des muqueuses, et réveille la libido (effet inverse chez les hommes !). Deux à trois tasses de tisane par jour sont généralement conseillées (sur le eshop tisanes golden sunset et ten herbs) Attention, en cas de cancer hormono-dépendant, il ne faut pas prendre de sauge ni de plantes oestrogéniques (houblon, trèfle rouge, luzerne…). En parallèle, supprimez les déclencheurs tels que l’alcool, le café, le tabac, les épices et, bien sûr, tentez de réduire votre niveau de stress (dont le lien avec les bouffées de chaleur a été démontré). C’est le moment de vous mettre au yoga à la méditation ou à la sophrologie  mais aussi de pratiquer une activité physique. Des séances d’acupuncture soulagent aussi les bouffées de chaleur.

 

Nos conseils apaisants : Irritabilité

La cure phyto

Le chamboulement hormonal affecte aussi nos comportements. Passiflore ou valériane calment alors stress et anxiété. « Il faut aussi toujours penser à se complémenter en magnésium ( l’ortie est riche en magnésium) car nous sommes tous carencés, surtout en période de stress », (nos tisanes mighty moon avec de la passiflore, tisane bonjour avec de l’ortie, et golden herbs avec la valériane et sauge sur le eshop).

 

Coup de pouce aroma

Vous avez du mal à contenir votre contrariété ou votre colère ? Respirez des huiles essentielles d’orange douce ou de bergamote sur un stick inhalateur vierge ou sur un mouchoir à conserver dans son sac à main en cas d’irritabilité.

 

“Dès 42 ans, surveillez votre poids et entretenez votre libido”

« À la ménopause, les ovaires ne produisent plus d’œstrogènes pour la fertilité, mais en fournissent encore à l’organisme pour son métabolisme de base. Ces hormones sont en effet essentielles à la synthèse des protéines et participent au bon fonctionnement des muscles, de la peau, des os et de l’immunité. Or, certaines femmes en ménopause n’en produisent plus assez, même pour ces fonctions de base. Le corps s’adapte et utilise alors les graisses du ventre, des hanches et des cuisses pour en fabriquer. Soit ces graisses sont très efficaces et tout se passe bien, soit il faut plus de cellules graisseuses pour produire ces œstrogènes. C’est pourquoi il est si important de faire attention à son alimentation durant cette tranche de vie. Une femme peut en effet prendre facilement dix kilos sur le ventre et les hanches en dix ans ! Pire : ces graisses seront considérées par le corps comme un nouvel organe (qui produit des hormones) et il ne voudra pas s’en séparer ! Je recommande d’éviter les erreurs alimentaires à partir de 42 ans, même si ce n’est pas encore la préménopause. En cas de fringale, une ampoule de chrome à l’heure du goûter peut aider. Une cure détox une semaine avant les règles est également bienvenue ainsi que pendant la préménopause  (tisane du jeûne et tisane minttox tisane amour provence  sur le eshop).

 

Rédaction : Séverine Naffre

Vous aimerez aussi

Active BIO

Ortie, menthe, cynorrhodon

Amour Provence BIO

Citronnelle, bâtons de cannelle, feuilles d'olivier

Active BIO

Tisane détox aux saveurs incroyables d’ortie, de menthe, de guarana. Un mélange de plantes stimulantes et dépuratives qui favorisent l’élimination des déchets par les voies naturelles.

 

Acupuncture esthétique

L’acupuncture esthétique coréenne redonne éclat et tonicité à la peau du visage de manière naturelle et durable. Elle agit sur les muscles profonds du visage.

 

Amour Provence BIO

La provence dans sa tasse! Une recette de plantes aromatiques puissantes et savoureuses pour un moment de pur plaisir. Riche en thym et romarin, cette infusion est un plaisir olfactif
et gustatif.

 

Une suggestion

Envoyer votre idée

Laissez-nous souffler à l’être cher ce qui vous ferait plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adresse
électronique

Remplissez le formulaire ci-dessous en indiquant votre demande








Une
Suggestion ?

Cher/chère ,
Notre petit doigt nous dit que cet article a attiré l’attention de .

Amicalement,
Happy Nïne